Actualités

Accord entre CAF, ETS et Euskotren pour le développement et l’implantation de technologie ferroviaire de dernière génération

CAF, ETS (Euskal Trenbide Sarea) [Réseau Ferroviaire Basque] et Euskotren sont parvenues à un accord pour travailler conjointement dans le développement et l’implantation de technologie ferroviaire de dernière génération qui, en premier lieu, sera implantée au Pays Basque pour être postérieurement internationalisée.

L’acte officiel eut lieu dans les dépôts d’Araso à Irun, entre autres, Arantxa Tapia, Conseillière de Développement Économique et Infrastructures du Gouvernement Basque, Imanol Leza, Directeur Général d’Euskotren, Andrés Arizkorreta, Président de CAF, Aitor Garitano,Directeur Général d’ ETS et Iñigo Balda Directeur Général de CAF Signalling y assistèrent.

Le système de sécurité et contrôle intelligent (CBTC) pour la ligne 3 du Métro de Bilbao qui impliquera un grand progrès technologique reflété dans l’augmentation de la sécurité et les prestations de la ligne, outre la conduite efficace, la signalisation optimée et l’économie énergétique est un des projets à développer. La compatibilité de ce système avec le standard européen de signalisation (ERTMS) dont l’implantation dans les couloirs prioritaires de l’UE est une condition spécifique, est un point très important à souligner. Bien que l’on ait mis en avant le développement de ce système sur la ligne 3 du métro, la possibilité de réaliser des essais sur le Topo de San Sébastien, une fois les travaux achevés, est également envisagée.

“L’étude de patrons de maintenance prédictive” est l’un des projets présentés dans lequel Euskotren et CAF travaillent ensemble. Celui-ci consiste à utiliser Internet et le Big Data de manière efficace dans ce secteur, c’est-à-dire, comme l’ont noté les experts, à “être capable d’utiliser et de contrôler l’ensemble considérable de données générées dans un train avec un degré d’automatisation élevé et de détecter des patrons de maintenance en pouvant appliquer des règles préventives qui auront pour but d’améliorer l’opérativité des trains”.

Grâce au recueil et au traitement correct de ces données, il est possible d’obtenir une maintenance prédictive car les anomalies sont détectées suffisamment à l’avance pour pouvoir réaliser la maintenance ou le remplacement des pièces avant qu’un problème majeur se produise.

Ces projets ne sont que le début d’une politique de promotion d’accords de collaboration entre les entreprises publiques et privées dans le but de développer des projets de R + D en rapport avec différents thèmes, certains étant inclus dans les initiatives Shift2Rail et Horizon 2020 de la Commission Europénne pour le développement du système ferroviaire dans l’Union Européenne.

Compartir:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nom *